Accueil > Les origines commençant par L > L'origine de lotos (ou lotus)

L'origine de Lotos (ou lotus)



Une fleur aquatique d'origine égyptienne

C'est le nom d'une plante aquatique qui croît dans le Nil et qui porte une tête et une graine à peu près comme le pavot. Elle se trouve dans les mystères des Égyptiens à cause du rapport que les peuples lui supposaient avoir avec le soleil, à l'apparition duquel elle se montrait d'abord sur la surface de l'eau, et s'y replongeait dès qu'il était couché.

Et le lotos, dont la pudique fleur
Ouvre en tremblant son calice bleuâtre
Au dieu du jour dont elle est idolâtre,
Le pleure absent ; aussitôt qu'il a lui.
Du fond des eaux lève sa tête humide,
Et, jusqu'au soir prenant l'astre pour guide,
Au sein des flots se replonge arec lui.

(M. Campenon, l'Enfant prodigue)

Cette plante fut rangée au nombre des nymphœa, d'abord par Abanbitar, savant médecin de Malaga, dans le voyage qu'il fit au Caire avec Saladin, au commencement du XIIe siècle. Les anciens font mention de trois espèces de lotus. Les Égyptiens en recueillaient et mangeaient les racines, qu'ils comparaient au millet. Les modernes ne les arrachent que lorsqu'elles ont crû dans les rivières ; on les mange quelquefois.


Un arbre originaire d'Egypte

Lotos ou Lotus est encore le nom d'un arbre qui croît en Egypte. Ses feuilles ressemblent à celles du laurier, et son fruit à la figure d'une poire.

Là s'élère un Lotos dont les fleurs en boutons
Se peignent, en s'ouvrant, des couleurs de Sidon.

(Desaintange)

C'est en cet arbre, suivant la Fable, que fut métamorphosée la nymphe Dryope, au moment où elle fuyait les poursuites de Priape.

On dit, si nos bergers font un récit fidèle,
Que cet arbre sacré fut jadis une belle,
Qui, du dieu des jardins fuyant l'impur amour.
Perdit au bord des eaux et sa forme et le jour.
Lotos était son nom, et ce nom seul lui reste.

(Desaintange)

Le fruit de cet arbre est si agréable, au rapport de Pline, qu'après en avoir goûté les étrangers perdent l'envie de retourner dans leur patrie. Telle était du moins l'opinion des anciens Grecs ; ce qui avait donné lieu au proverbe manger du lotos, pour dire oublier son pays par goût pour un autre. Ulysse et ses compagnons, ayant goûté de ce fruit, ne voulurent plus quitter un pays qui produisait un arbre si précieux.

Autres origines :