Accueil > Les origines commençant par L > L'origine de lumière

L'origine de Lumière


C'est dans le XVIIe siècle que Newton parvint à décomposer, à diviser la lumière, et à exposer aux yeux les couleurs prismatiques.


La lumière zodiacale

Cette lumière, découverte, décrite et ainsi nommée par Cassini an mois de mars 1683, est une clarté ou blancheur souvent assez semblable à celle de la voie lactée, que l'on aperçoit dans le ciel en certain temps de l'année, après le coucher du soleil ou avant son lever, en forme de lance ou de pyramide, le long du zodiaque, où elle est toujours renfermée par sa pointe et par son axe, appuyée obliquement sur l'horizon par sa base. Mairan attribue la lumière zodiacale à une atmosphère répandue autour du soleil.


La lumière perpétuelle

On en a fait la découverte à Naples, en 1750. Le prince de San Severo travaillait à un procédé chimique ; il ouvrit, à une heure après minuit, quatre cucurbites de verre. En, voulant les examiner d'un peu trop près arec une bougie, la matière contenue dans un de ces vases prit feu sur-le-champ, et donna une flamme jaune et très vive, il enleva promptement ce vase de la table sur laquelle il était posé, et laissa brûler pendant six heures la matière qu'il renfermait. La flamme au bout de ce temps s'étant trouvée aussi belle et tout aussi forte qu'au premier instant, il l'étouffa en couvrant le verre, qui en avait à peine contracté une chaleur sensible.
Le lendemain, il voulut inutilement rallumer cette matière dont le poids n'était pas diminué. Il en mit dans un tuyau de verre, et y enfonça une mèche. Il ne put parvenir à lui faire prendre feu, qu'après y avoir ajouté environ un quart d'once de la même matière. La flamme qu'elle produisait était plus faible que celle d'une lampe ordinaire. Elle allumait une bougie et brûlait la main, quand on la tenait élevée de quatre pouces au-dessus. Sa fumée noircissait le papier à la même distance : on lisait auprès, sans peine, l'écriture la plus fine. La moindre inclinaison du tuyau la faisait trembler ; de façon qu'elle menaçait de s'éteindre ; mais, étant bien perpendiculaire, elle formait un cône parfait.
Elle a brûlé de cette manière pendant six mois, sans mouvement, sans aucun changement pour la clarté, et sans diminution du poids de la matière.
Le prince de San Severo, pour examiner mieux la nature de cette flamme, fit faire autour une grande lanterne carrée à laquelle il essaya de mettre un couvercle. La flamme aussitôt devint tremblante, et fut tout près de s'éteindre. Il fit faire, à différentes hauteurs, des trous aux parois de la lanterne. Chaque fois, il observa que la flamme cessait d'être perpendiculaire, et qu'elle dirigeait sa pointe vers le trou qui l'attirait, jusqu'à faire un angle droit avec sa mèche. Dès qu'on enlevait la lanterne, elle reprenait sa direction perpendiculaire.
Cette découverte peut rendre vraisemblable la perpétuité des lampes sépulcrales, que des savants ont traitées de fables.

Autres origines :