Accueil > Les origines commençant par L > L'origine de lustre

L'origine de Lustre



les sacrifices d'expiation

Du latin lustrum, que Varron dérive non du mot lustrare (purifier), mais de lucre (payer la taxe à laquelle chaque citoyen était imposé par les censeurs). Les Romains nommaient ainsi non seulement les sacrifices d'expiation qui se faisaient tous les cinq ans, mais encore l'espace de temps qui s'écoulait d'un de ces sacrifices à l'autre ; de sorte qu'ils comptaient par lustres, comme les Grecs par olympiades.


Le déroulement de la cérémonie

Voici comment se pratiquait cette cérémonie, qui avait lieu à la fin de chaque lustre : après le cens et le dénombrement du peuple, on prescrivait un jour auquel les citoyens devaient se trouver en armes au Champ-de-Mars, chacun dans sa classe et dans sa centurie ; là un des censeurs faisait des vœux pour le salut de la république, et, après avoir conduit une truie, une brebis et un taureau autour de l'assemblée, il en faisait un sacrifice expiatoire, qu'on offrait aux dieux pour purifier le peuple.

En complément :

Autres origines :