Accueil > Les origines commençant par L > L'origine de luth

L'origine de Luth



Un usage très ancien

Cet instrument de musique fut très en vogue chez les anciens, et remonte à des temps très reculés, puisque la fable le donne pour un des attributs d'Apollon, d'Amphion, d'Euterpe, etc. Le plus fameux joueur de luth des temps historiques est Anaxénor, qui reçut des habitants de Tyane des honneurs extraordinaires, et à qui Marc-Antoine donna des gardes et offrit, selon Strabon, le revenu de quatre villes.
« Les Arabes, dit le président de Brosses (Mécanisme du langage, 1765), ont porté en Espagne un instrument à cordes pincées ; dont ils se servaient habituellement pour accompagner leurs voix, et qu'ils appelaient al-laud. Nous le tenons des Espagnols, qui l'appellent aussi laud, et nous le nommons luth. »


Les joueurs de luth célèbres

Jacob, connu sous le nom du Polonais, a été regardé comme le premier joueur de luth du XVIIe siècle. Ballard imprima quantité de pièces de sa composition, parmi lesquelles les gaillardes sont celles que les musiciens estiment davantage.
Les Gautiers marchèrent sur les traces du Polonais, et ont été les derniers joueurs de luth de réputation. La difficulté de bien toucher cet instrument de musique à cordes et son peu d'usage dans les concerts l'ont fait abandonner ; on lui a préféré le violon, qui est plus facile à manier, et qui produit des sons plus agréables, plus cadencés, plus harmonieux.

Autres origines :