Accueil > Les origines commençant par M > L'origine de main de justice

L'origine de Main de justice


C'est une espèce de sceptre que l'on met à la main gauche du roi revêtu de ses ornements royaux. Ce bâton, d'une coudée de haut, est surmonté de la figure d'une main, faite en ivoire. Cet ornement, dont nos rois se servaient principalement à leur sacre, paraît avoir été inconnu aux rois de la première et de la seconde race.


Les premiers rois à porter une main de justice

La main de justice se trouve, pour la première fois, sur le sceau de Hugues-Capet ; depuis ce prince elle ne paraît point jusqu'à Louis X, dit le Hutin. Ce dernier et ses successeurs, jusqu'à Charles VI, la portèrent à la main gauche, et le bâton royal dans la main droite. On croit communément que Charles VI est le premier qui a introduit l'usage de porter le sceptre avec la main de justice. Ce prince est représenté avec ces deux symboles sur quelques unes de ses monnaies : cependant Dutillet lui donne un long bâton et un sceptre.


La main de justice en Europe

Henri V, roi d'Angleterre, qui se disait roi de France, fit représenter sur ses sceaux deux mains de justice, pour marquer son autorité sur l'un et l'autre royaume. La main de justice n'existe pas sur les sceaux des empereurs d'Allemagne ; elle se trouve sur celui de l'empire français. Le sceau de Guaimar, prince de Salerne, au XIe siècle, le représente tenant dans la main droite un sceptre fleurdelisé, et élevant fort haut sa main gauche ; son contre-scel porte une main seule, dont le doigt du milieu est recourbé.

Autres origines :