Accueil > Les origines commençant par M > L'origine de malachite

L'origine de Malachite


C'est, dit Millin, un oxyde de cuivre, tantôt mamelonné, tantôt formant des zones, et d'un vert plus ou moins foncé, approchant de celui de la feuille des plantes malvacées, ce qui lui a fait donner le nom que les Grecs lui ont imposé.


Une substance propre à la gravure selon Pline

Cette substance très tendre n'est pas bien propre à la gravure, et il n'est pas aisé de dire comment Pline a écrit qu'aucune gravure en creux ne rend aussi bien une empreinte que celle faite sur la malachite. Nous ne possédons aucun ouvrage antique en malachite ; les graveurs modernes ne s'en servent pas. On ne l'emploie que pour faire des boîtes et des bijoux.


Les différents objets en malachite

Parmi les pièces précieuses que l'empereur de Russie avait envoyées à Napoléon, et qui ont été exposées le dimanche 21 août 1808, aux Tuileries, dans le salon de la Paix, on en a distingué cinq en plaques de malachite, ajustées avec tant d'art, qu'elles présentaient divers dessins de moire non interrompus, dont l'œil le plus exercé, et même armé du microscope, ne pouvait apercevoir les joints ; le poli égalait par sa beauté celui de l'agate orientale. Les malachites dont toutes ces pièces étaient composées étaient de l'espèce la plus rare, de celle qui n'est employée qu'en bijoux. Elles provenaient des mines de Goumechefski en Sibérie, à dix lieues au sud d'Ekaterinbourg, dans les monts Ourals ou Ouraliques, dont la chaîne traverse l'empire de Russie du sud au nord, jusque dans le cercle polaire.
De ces cinq pièces, les deux premières étaient deux dessus de table de cinquante-deux pouces de longueur sur vingt-sept de large : le travail en était si parfait, qu'on les aurait pris pour de très beaux marbres d'une seule pièce, si l'on ne savait que la malachite ne se trouve dans la mine qu'en morceaux de cinq à six pouces au plus de diamètre, qui sont sciés pour en former des plaques.
Deux autres pièces étaient des fûts de colonne tronquée, pareillement en malachite : elles y étaient ajustées avec la même précision qu'on admirait dans les dessus de table, quoique la forme circulaire se prête difficilement à des ajustements aussi délicats que ceux de plaques cassantes qui n'ont pas plus d'une ligne d'épaisseur ; et sur lesquelles il faut trouver la courbure de la pièce. La hauteur totale de chaque colonne était de cinquante-un pouces, et le diamètre de neuf.
Le mérite de l'art se faisait plus admirer encore dans une curette ronde, recouverte de même en malachite. Elle avait quarante-quatre pouces de diamètre et huit de profondeur.

Autres origines :