Accueil > Les origines commençant par M > L'origine de montmartre

L'origine de Montmartre



Certainement un lieu de supplice autrefois

Cette montagne est nommée par Frédégaire mons Mercorii, par l'abbé Hilduin mons Martis ; par Frodoart et autres écrivains moins anciens, mons Martyrum. En conséquence de ces différents noms, des écrivains modernes y ont placé un temple de Mercure et un temple de Mars, ou en ont fait un lieu destiné au supplice des martyrs. C'est là, suivant quelques uns, que saint Denis et ses compagnons furent décapités.
Rien ne le prouve ; mais il est certain que le mot marte ou martre indique un lieu destiné à l'exécution des criminels. (Il est certain aussi que le mot martre s'est pris anciennement pour martyrs, et que saint Bernard a dit dans ses sermons : « Semeit y ont aussi li martres, li confessors et li virgines » c'est-à-dire, semé y ont aussi les martyrs, les confesseurs et les vierges.)
Le mot martre est commun à plusieurs lieux de France ; en outre un grand nombre de villes et bourgs ont des rues, des places nommées martre, martrais, martrois, marthuret : plusieurs pierres druidiques ont conservé les noms de Marte, Martel, Martine. Une rue de Paris, située entre l'Hôtel-de-Ville et l'église de Saint-Gervais, portait le nom de Martrai, ou du Martroi. Cette rue aboutissait à la place de Grève, lieu du supplice. (Histoire physique, civile et morale de Paris, par Dulaure, 1821)

Autres origines :