Accueil > Les origines commençant par N > L'origine de niveau

L'origine de Niveau



L'étymologie du mot Niveau

C'est un mot corrompu qui a prévalu sur le mot véritable, qui était liveau. Les Italiens disent encore livello et les anglais level, mots formés du latin libella qui a la même signification.


Les différentes sortes de niveau

C'est un instrument de mathématiques qui sert à tirer et à déterminer des lignes parallèles à l'horizon ; il sert encore à faire connaître la différence de hauteur dans un terrain inégal, ou dans un corps inégalement posé. Il y a des niveaux de différentes espèces qui ont chacun leurs inventeurs particuliers.

  • Le niveau d'air, dont on attribue l'invention à M. Thevenot, est celui qui monte la ligne de niveau par le moyen d'une bulle d'air enfermée avec quelque liqueur dans un tuyau de verre, dont les extrémités sont scellées hermétiquement.
  • Le niveau à bulle d'air et à lunette est propre à déterminer exactement ce point de niveau à une grande distance ; il a été singulièrement perfectionné vers le milieu du XVIIIe siècle par Chezy, directeur des ponts et chaussées, comme on peut le voir dans son Mémoire, publié parmi ceux des savants étrangers ; cet instrument est généralement usité.
  • Le niveau d'eau, dont on est redevable à Mariotte, à été depuis perfectionné par Villard, en 1789.
  • Le niveau de réflexion fait d'un miroir d'acier ou d'autre matière semblable ; cet instrument est de l'invention de Cassini.
  • Le niveau à plomb ou à pendule fait connaître la ligne horizontale, au moyen d'une ligne verticale décrite par son plomb ou pendule. On regarde Picard comme l'auteur de cet instrument.

Le niveau-cercle

Cet instrument, inventé par M. Lenoir, en 1820, forme par ses combinaisons quatre instruments bien distincts : comme niveau, il a le grand avantage d'être très solide et de n'avoir besoin d'aucune rectification. Une fois placé en station, il est immuable. La lunette seulement qui entraîne le niveau peut se diriger vers autant de points qu'on peut le désirer, et cela sans le moindre dérangement de la bulle d'air. Un autre grand avantage, c'est qu'à l'aide d'une pièce nommée alidade, support, cet instrument devient propre à la mesure des angles simples et des angles doubles. (Archives des découvertes et inventions)

Autres origines :