Accueil > Les origines commençant par N > L'origine de notes de musique

L'origine de Notes de musique



Des figures inventées au XIVe siècle

Outre la position des notes, qui en marque le ton, elles ont toutes, dit Millin, quelque figure déterminée qui en marque la durée ou le temps, c'est-à-dire qui détermine la valeur de la note. C'est à Jean de Muris qu'on attribue l'invention de ces figures vers l'an 1330 ; car les Grecs n'avaient point d'autres valeurs de notes que la quantité des syllabes, ce qui seul prouverait qu'ils n'avaient pas de musique purement instrumentale.
Cependant on ne voit rien dans les ouvrages de Mûris qui pût confirmer cette opinion. De plus l'examen des manuscrits du XIVe siècle ne porte point à juger que les diverses figures de notes qu'on y trouve fussent de si nouvelle institution. Enfin, c'est une chose difficile à croire que, durant trois cents ans et plus qui se sont écoulés entre Guy-Arétin et Jean de Muris, la musique ait été totalement privée du rythme et de la mesure, qui en sont l'âme et le principal agrément.


Les valeurs des notes

Quoi qu'il en soit, il est certain que les différentes valeurs des notes sont de fort ancienne invention. On en rencontre, dès les premiers temps, de cinq sortes de figures, sans compter la ligature et le point. Ces cinq sont : la maxime, la longue, la brève, la semi-brève et la minime. Toutes ces différentes notes sont noires dans le manuscrit de Guillaume de Machault ; ce n'est que depuis l'invention de l'imprimerie qu'on s'est avisé de les faire blanches ; et, ajoutant de nouvelles notes, de distinguer les valeurs par la couleur aussi bien que par la figure.
Les figures qu'on ajouta dans la suite à ces premières, sont la noire, la croche, la double croche, la triple et même la quadruple croche. Mais, dès qu'on prit l'usage de séparer les mesures par des barres, on abandonna toutes les figures des notes qui valaient plusieurs mesures. La semi-brève, ou ronde, qui vaut une mesure entière, est la plus longue valeur de note demeurée en usage, et sur laquelle on a déterminé la valeur de toutes les autres notes.

Autres origines :