Accueil > Les origines commençant par O > L'origine de odomètre

L'origine de Odomètre



Une invention très ancienne

C'est un instrument de mécanique, propre à mesurer les distances. Il est construit de manière qu'on peut l'attacher à la roue d'un carrosse, et juger, par les tours que fait l'aiguille, de l'espace de chemin qu'on a parcouru. L'invention de cet instrument paraît fort ancienne, puisqu'on trouve dans l'inventaire des raretés de l'empereur Commode : vehicula iter metientia (des véhicules, des voitures qui mesurent le chemin). En 1678, Buterfield perfectionna cette invention, qu'il rendit encore plus parfaite en 1681.


Les différentes sortes d'odomètres

On a aussi inventé de petits odomètres, qu'on appellera, si l'on veut, podomètres, propres à compter les pas, et par conséquent l'étendue de chemin qu'on a parcourue en marchant ; ils s'ajustent dans le gousset, et tiennent à un cadran qu'on fait passer au-dessous du genou, et qui, à chaque pas, fait avancer l'aiguille.
L'odomètre que le célèbre ingénieur Perronet imagina vers le milieu du XVIIIe siècle, est applicable à toute machine en usage dans les travaux publics pour connaître le nombre de tours de manivelle exécutés par les ouvriers employés à ces machines, pour régler par ce moyen les tâches et les prix de leur travail ; il est également propre à mesurer le chemin que l'on fait à pied, à cheval ou en voiture : il a même le précieux avantage de décompter exactement les pas ou les mouvements rétrogrades.

Autres origines :