Accueil > Les origines commençant par O > L'origine de office

L'origine de Office


Service divin que l'on célèbre publiquement dans les églises. Quelques uns croient que saint Jérôme fut le premier qui, à la prière du pape Damase, distribua les psaumes, les évangiles et les épîtres dans l'ordre où ils sont dans l'office divin. Les papes Grégoire et Gélase y ajoutèrent les oraisons, les répons et les versets ; et saint Ambroise y ajouta les graduels et les traits.


L'office des morts

Prières qui se récitent dans l'Eglise pour le repos de l'âme des morts. Amalaire parle de l'office des morts en deux endroits de ses ouvrages : quelques uns croient qu'il en est l'auteur ; au moins il est sûr que c'est lui qui l'a mis dans l'ordre où il est présentement. Gavantus rapporte, sur le témoignage de saint Antonin et de Démocharès, que ce fut Maurice de Sully, évêque de Paris, qui composa, vers l'an 1196, les répons de l'office des morts, et que l'église de Rome les a pris du bréviaire de Paris.
Les prières et l'office des morts se disaient autrefois avant la mort, et ont en effet plus de rapport à l'état des agonisants, qu'à celui des morts. On les a insensiblement dits après la mort même. Plusieurs personnes ont fait dire l'office des morts dans leurs maladies, entre autres le dernier duc de Lorraine.


L'office de la Vierge

C'est, dit-on, Pierre Damien qui introduisit dans le XIe siècle, parmi les moines, la coutume de réciter le petit office de la Vierge. Le pape Urbain II ordonna ensuite, au concile de Clermont tenu l'an 1095, que tous les clercs le diraient ; mais Pie V, par une constitution, en dispense tous ceux que les règles particulières de leurs chapitres et de leurs monastères n'y obligent pas.

Autres origines :