Accueil > Les origines commençant par O > L'origine de oratorio

L'origine de Oratorio



Une sorte de poème d'origine italienne

Ce mot, comme le genre de ce poème, nous est venu d'Italie, et ils ont tous deux été introduits en France par Haendel, dont les oratorio n'eurent pas le succès qu'ils méritaient.
« Le caractère de ce poème lyrique, dit M. Chaussard, est entièrement religieux. Plus l'action est resserrée, plus elle doit être simple, claire, pleine d'intérêt. Le style participe de l'élévation des sujets. Les sources et les modèles se trouvent dans l'Écriture sacrée. » (Poétique secondaire, sommaires analytiques)

Pathétique ou sublime eu sa simplicité,
Il emprunte à la Bible une austère beauté,
Et transmet à l'oreille, en phrase harmonieuse,
De ces tableaux divins la scène merveilleuse.
Il doit les abréger, mais sans les affaiblir ;
Plus l'espace est borné, mieux il le faut remplir.
Retracez-nous d'un dieu la parole féconde,
Enfantant tour à tour et réparant le monde,
Et le faible Ibrahim, par pitié cruel,
Et Jephté trop puni de son vœu criminel,
Et la nue épanchant la manne nourrissante
Et des rochers d'Horeb la source jaillissante.
Qu'alors par de beaux chants, organes de beaux vers,
L'hymne semble un écho des célestes concerts.

(Chaumard, Poétique secondaire)

L'oratorio de la Création, par Haydn, est digne du génie de ce grand compositeur. Nos concerts spirituels nous ont quelquefois mis à même d'admirer ce chef-d'œuvre de musique sacrée, auquel on ne peut comparer jusqu'à présent que la Messe des morts du célèbre Mozart.

Autres origines :