Accueil > Les origines commençant par O > L'origine de oubliettes

L'origine de Oubliettes


C'était ainsi qu'on appelait, dans certaines prisons du France, un lieu où l'on mettait ceux qui étaient condamnés à une prison perpétuelle. On l'appelait ainsi, parce que ceux qu'on y renfermait, ne paraissant plus, étaient entièrement oubliés.


Le supplice des oubliettes

On a donné aussi ce nom à certains supplices qu'on faisait subir aux malheureux dont on voulait se défaire, sans donner aucune publicité à leur mort. « On prétend que le supplice des oubliettes consistait dans un jeu de lames tranchantes qui, en un instant, coupaient la victime par morceaux. Le château de Blois renfermait, dit-on, des oubliettes dont on montre encore l'emplacement.


Les oubliettes du cardinal de Richelieu

« Le cardinal de Richelieu avait à Bagneux une maison qui a retenu le nom des oubliettes, et qui fut achetée vers le milieu du XVIIIe siècle par un nommé Toinart, dans l'espoir qu'en la fouillant il y trouverait de quoi se dédommager du prix. Il trouva effectivement un puits dont l'ouverture était bouchée, et dans lequel étaient les ossements de plus de quarante cadavres, avec les débris de leurs vêtements, montres, bijoux, argent, etc.
Le cardinal, qui avait pour habitude de tout sacrifier à son ambition, se défaisait, disait-on, des gens qu'il n'osait ou ne pouvait attaquer publiquement, en les comblant de caresses et de marques d'amitié. La dernière preuve était de les faire sortir par un escalier dérobé, au milieu duquel était une bascule que ce ministre avait la bonté de lâcher lui-même ; on tombait alors dans un puits qui avait au moins cent pieds de profondeur. Les premiers qui l'essayèrent furent ceux qui l'avaient creusé. » {L'Improvisateur français)

Autres origines :