Accueil > Les origines commençant par P > L'origine de palet

L'origine de Palet



Un jeu certainement inventé par Persée

Pausanias attribue l'invention de ce jeu à Persée, fils de Danaé, époux d'Andromède. Selon cet historien grec, Persée étant venu à Larisse, dans le dessein de se concilier la bienveillance d'Acrise, son aïeul, voulut, en présence d'une nombreuse assemblée, faire preuve de ses talents, et surtout de son adresse à l'exercice du disque ou du palet, dont il était l'inventeur ; mais Acrise s'étant trouvé malheureusement à la portée du palet que son petit-fils venait de lancer, en reçut le coup fatal qui lui ôta la vie.
Malgré cet accident funeste, cet exercice ne laissa pas de faire fortune dans les siècles suivants, et il était déjà fort en vogue du temps de la guerre de Troie, s'il en faut croire Homère. C'était un des jeux auxquels s'amusaient les troupes d'Achille sur le rivage de la mer, pendant l'inaction où les retenait le ressentiment de ce héros contre Agamemnon. Dès les temps héroïques, cet exercice était du nombre de ceux pour lesquels on distribuait des prix dans les solennités de la Grèce.
Ce furent les Lydiens réfugiés en Étrurie qui apportèrent en Italie cette sorte de jeu que les Romains adoptèrent dans la suite.


La constitution du palet dans l'antiquité

Le disque, ou le palet des anciens, était une masse pesante dont la matière était le bois, la pierre, et plus souvent le fer et le cuivre, ou le plomb. Il était épais de trois ou quatre doigts, un peu ovale, long de plus d'un pied, et d'une surface si polie qu'il ne donnait presque point de prise. L'adresse et la force présidaient à ce jeu, puisque la victoire était à celui qui avait lancé le disque plus haut et plus loin que les autres.
On donnait le nom de Discoboles à ceux qui s'exerçaient à lancer le disque. Cet instrument était d'une telle pesanteur que les mains seules n'auraient pu suffire à le transporter d'un lieu à un autre ; les discoboles le portaient sur leurs épaules.

Autres origines :