Accueil > Les origines commençant par P > L'origine de pantographe

L'origine de Pantographe



Inventé au XVIIe siècle

Cet instrument, à l'aide duquel on peut copier le trait de toutes sortes de dessins, et les rendre à volonté, en grand ou en petit, était connu dès l'année 1631. On en lit la description dans un ouvrage imprimé à Rome à cette époque, sous ce titre : Pantographia, seu Ars delineandi res quaslibet, etc.


Le perfectionnement du pantographe

Cet instrument a depuis été perfectionné par plusieurs personnes ; et notamment, en 1816, M. Lafond a présenté un pantographe au moyen duquel la personne la moins versée dans le dessin peut copier et même graver toute figure, à deux et même à trois dimensions.
Le 20 décembre 1743 l'académie royale des sciences de Paris approuva la construction d'un pantographe du mécanicien Canivet, sans citer celle de 1631, dont elle n'avait sans doute aucune connaissance. Cet instrument, qui présente tous les avantages désirables, est encore celui dont on faisait au XIXe siècle usage pour la réduction des cartes et des plans topographiques.

Autres origines :