Accueil > Les origines commençant par P > L'origine de parnasse français

L'origine de Parnasse français



Un monument à la gloire de la France

Ce monument en bronze, déposé à la Bibliothèque du roi à Paris, a été élevé à la gloire de la France et de Louis-le-Grand, et à la mémoire des illustres poètes et des illustres musiciens français. Ce Parnasse est représenté par une montagne d'une belle forme, un peu escarpée et isolée : tous les aspects en sont riches et agréables ; quelques lauriers, palmiers, myrtes et troncs de chênes, entourés de lierre, y sont dispersés.
Louis-le-Grand, protecteur des sciences et des beaux-arts, paraît assis sur le sommet de ce mont, sous la figure d'Apollon, tenant une lyre à la main. Sur une terrasse au-dessous d'Apollon sont mesdames de la Suze, Deshoulières et mademoiselle de Scudéri, représentant les trois Grâces qui se tiennent par des guirlandes de fleurs, entremêlées de feuilles de lauriers et de myrte. Pierre Corneille, Molière, Racine, Segrais, La Fontaine, Chapelle, Racan, Despréaux et Lulli le musicien occupent une grande terrasse qui règne autour du Parnasse, et y tiennent la place des neuf Muses, comme étant les vrais modèles de la belle poésie et de la musique française. Lulli porte sur un bras le médaillon de Quinault, son poète, et l'un et l'autre ne forment, pour ainsi dire, qu'un même génie pour la composition des opéras parfaits. Vingt-deux génies, sous la forme d'enfants ailés, sont répandus sur ce Parnasse, et y forment divers groupes avec les principales figures et les arbres qui y sont dispersés.
On est redevable du Parnasse français à feu M. Evrard Titon du Tillet, ancien maître d'hôtel de madame la dauphine, mère de Louis XV. Cet auteur a donné la description du Parnasse avec un ordre chronologique et historique des poètes et des musiciens qui y sont rassemblés, un catalogue de leurs ouvrages, et le jugement que plusieurs savants critiques en ont porté.

Autres origines :