Accueil > Les origines commençant par P > L'origine de pavillon

L'origine de Pavillon



Les différentes définition du pavillon

C'est sous ce nom qu'on désigne en général les drapeaux, les enseignes et les étendards. Anciennement les pavillons étaient étendus sur des traversiers, comme les bannières des églises. La mode de les avoir en pointe est venue des Arabes mahométans, quand ils s'emparèrent de l'Espagne.
On appelle aussi pavillon ce qui enveloppe les armoiries des souverains. L'usage en est venu des anciens tournois, où l'on exposait les armes des chevaliers sur des tapis précieux, sous des tentes et des pavillons que les chefs des quadrilles faisaient dresser, pour se tenir à couvert jusqu'à ce qu'ils entrassent en lice.
Pavillon, en terme de guerre, est une sorte de tente dont on se sert dans les campements.


Le pavillon du paradis

Des juifs de Constantinople disputaient avec des musulmans touchant le paradis, et soutenaient qu'ils seraient les seuls qui y auraient entrée. Les Turcs leur demandèrent : « Puisque cela est ainsi, où voulez-vous donc que nous soyons placés ? » Les juifs, n'osant dire que les sectateurs du prophète seraient entièrement exclus du paradis, répondirent : « Vous serez hors des murailles, et vous nous regarderez ».
Cette singulière dispute alla jusqu'aux oreilles du grand-visir, qui, ne cherchant que le moindre prétexte de lever de nouveaux impôts sur les juifs, dit : « Puisque cette canaille nous place hors de l'enceinte du paradis, il est juste qu'elle nous fournisse les pavillons, afin que nous ne soyons pas exposés aux injures de l'air. » En même temps il taxa le corps des juifs à payer, outre le tribut ordinaire, une certaine somme pour la dépense des pavillons du grand-seigneur.

Autres origines :