Accueil > Les origines commençant par P > L'origine de période

L'origine de Période


Époque ou intervalle de temps par laquelle on compte les années ou une suite d'années, et au moyen de laquelle le temps est mesuré de différentes manières, dans différentes occasions, et par des nations différentes. Il y a diverses périodes, qui portent presque toutes le nom de leur inventeur.


La période calippique

La période calippique, ainsi nommée de Calippus, son inventeur, est une suite de soixante-seize ans qui reviennent continuellement, et qui, étant écoulés, redonnent les pleines et les nouvelles lunes au même jour de l'année solaire.


La période métonique

La période métonique, ainsi nommée de son inventeur, Méton, est une suite de dix-neuf ans.


La période hipparque

La période hipparque est une suite de trois cent quatre années solaires qui reviennent continuellement, et qui, selon Hipparque, donnent en revenant les pleines et les nouvelles lunes au même jour de l'année solaire.


La période dionysienne

La période dionysienne, ainsi appelée de Denys-le-Petit, son inventeur, est un intervalle de cinq cent trente-deux années juliennes, au bout desquelles les nouvelles et les pleines lunes reviennent au même jour de l'année julienne.


La période de Constantinople

La période de Constantinople est la période dont se servent les Grecs ; elle est la même que la période julienne.


La période julienne

La période julienne est une suite de sept mille neuf cent quatre-vingts ans, qui vient de la multiplication des cycles du soleil, de la lune, et des indictions l'un par l'autre, c'est-à-dire des nombres 28, 19, 15 ; elle commence au 1er janvier de l'année julienne. Cette période fut inventée par Scaliger.


La période victorienne

La période victorienne, ainsi nommée de Victorinus ou Victorius, qui vivait sous le pape Hilaire, est la même chose que la période dionysienne.

Autres origines :