Accueil > Les origines commençant par P > L'origine de petites-maisons

L'origine de Petites-maisons



Un hôpital fondé au XVe siècle

« L'hôpital des Petites-Maisons, dit Hurtaut dans son Dictionnaire de la ville de Paris, fut fondé par la ville de Paris, d'abord, en 1497, sous le titre de Maladrerie de Saint-Germain, pour y traiter les malades attaqués du mal de Naples, jusqu'alors inconnu en France, ce qui dura jusqu'en 1544. Enfin, en 1557, l'hôtel-de-ville y établit un hôpital pour les pauvres infirmes, pour les enfants malades de la teigne, pour les femmes sujettes au mal caduc, pour les fous et les insensés.
On nomme cet hôpital les Petites-Maisons, parce que les cours qui le composent sont entourées de petites maisons (chambres ou loges) fort basses, qui servent de logements à plus de quatre cents vieilles gens qui sont à l'aumône du grand bureau des pauvres, et qui pour la plupart y sont nourris. »


Un hôpital psychiatrique

Indépendamment des pauvres qui y étaient logés, cet hôpital était encore destiné à renfermer les fous ; aussi nos auteurs ont-ils souvent employé cette expression au figuré. Envoyer quelqu'un aux Petites-Maisons, c'était le regarder comme un fou.

Heureux si, de son temps, pour cent bonnes raisons,
La Macédoine eût eu des Petites-Maisons !

(Boileau)

Tous les fous ne sont pas aux Petites-Maisons.
(Regnard)

Autres origines :