Accueil > Les origines commençant par P > L'origine de phosphore

L'origine de Phosphore


Le phosphore artificiel est une substance solide, d'un rouge pâle ; il est lumineux dans l'air à la température ordinaire. On le prépare en faisant digérer des os pulvérisés dans l'acide sulfurique, et en chauffant fortement ce mélange pétri avec de la poussière de charbon ; il y a plusieurs autres procédés à l'aide desquels on obtient le phosphore.


Une découverte du XVIIe siècle

On doit au hasard cette découverte, faite en 1669. Un bourgeois de Hambourg, appelé Brandt, travaillait sur l'urine, dans l'espérance d'y trouver ce qui peut décomposer l'or ; il y trouva une matière lumineuse, facile à s'enflammer. Kunckel, chimiste de l'électeur de Saxe, fit de son côté la même découverte, qu'il répandit dans toute l'Allemagne ; et en 1679, Homberg, médecin du duc d'Orléans, la fit connaître en France, où l'avait apportée M. Kraft, médecin de Dresde.


Une substance incandescente

En 1682 on fit à Paris quelques expériences sur le phosphore. Il arriva par hasard que Cassini, qui en pressait entre ses doigts un grain sec, enveloppé dans du linge, vit sur-le-champ le feu prendre au linge ; il voulut l'éteindre sous son pied, mais son soulier même s'enflamma : ce ne fut qu'avec une règle de cuivre qu'il parvint à éteindre ce feu. La règle jeta durant deux mois des rayons dans l'obscurité, et par l'endroit qu'avait touché le feu allumé par le phosphore.

Autres origines :