Accueil > Les origines commençant par P > L'origine de piquet

L'origine de Piquet


Le jeu de piquet passe pour avoir été inventé sous Charles VII.


Un jeu tiré d'un ballet

En 1676, dit Saint-Foix dans ses Essais historiques sur Paris, on représenta sur le théâtre de l'hôtel de Guénégaud une comédie de Thomas Corneille en cinq actes, intitulée le Triomphe des Dames, qui n'a point été imprimée, et dont le ballet du jeu de piquet était un des intermèdes.
Les quatre valets parurent d'abord avec leurs hallebardes pour faire faire place ; ensuite les rois arrivèrent successivement, donnant la main aux dames, dont la queue était portée par quatre esclaves : le premier de ces esclaves représentait la paume ; le second, le billard ; le troisième, les dés ; le quatrième, le trictrac. Les rois, les dames, les valets, après avoir formé par leurs danses des tierces et des quatorzes, après s'être rangés, tous les noirs d'un côté et les rouges de l'autre, finirent par une contredanse où toutes les couleurs étaient mêlées confusément et sans suite.
Saint-Foix, ajoute Hurtaut dans son Dictionnaire historique de la ville de Paris, croit que cet intermède n'était pas nouveau, et qu'il n'était que l'esquisse d'un grand ballet exécuté à la cour de Charles VII, et sur lequel on eut l'idée du jeu de piquet, qui certainement ne fut imaginé que vers la fin du règne de ce prince. Combien de personnes, ajoute cet auteur, jouent tous les jours à ce jeu, sans en connaître tout le profond mérite ! Une dissertation, qu'il croit du père Daniel (Mémoires pour l'histoire des sciences et des beaux-arts, 1720), prouve qu'il est symbolique, allégorique, politique, historique, et qu'il renferme des maximes très importantes sur la guerre et le gouvernement.

Autres origines :