Accueil > Les origines commençant par P > L'origine de pistolet

L'origine de Pistolet



Une arme inventée an Italie au XVIe siècle

Arme à feu courte et légère que l'on tire d'une seule main, à bras tendu, et qui est composée, comme le fusil, d'un canon, d'une platine, d'un fut dont la poignée est courbe, etc. Cette arme est ainsi nommée parce qu'elle a été inventée à Pistoie, ville d'Italie, en 1545.
Des arquebuses vinrent les pistolets à rouet, dont le canon n'avait qu'un pied de long ; c'était des arquebuses en petit. Les Allemands s'en servirent en France avant les Français, du temps de Henri II, et les reîtres qui les portèrent les premiers étaient appelés pisloliers. Il en est cependant parlé sous le règne de François Ier. Il n'y a pas un grand nombre d'années que les pistolets sont à simple ressort, ainsi que les fusils et les mousquetons ; car, en 1658, l'usage des pistolets à rouet n'était pas encore aboli.
Louis XIII, après son sacre, faisant son entrée à Paris, le 30 octobre 1610, fut reçu à la porte Saint-Antoine par 200 bourgeois à cheval et trois compagnies d'archers, d'arbalétriers et de pistoliers. C'est la première compagnie qui ait porté des pistolets aux arçons de la selle.


Le pistolet à réveil

Inventé par M. Régnier, de Paris. Ce pistolet, destiné à être placé dans les boutiques et magasins, s'accroche dans un coin de la pièce, et porte à côté de sa batterie un cornet en cuivre placé verticalement, qui ne peut contenir qu'une petite quantité de poudre déterminée pour faire seulement explosion ; un mouvement à ressort reçoit une ficelle qu'on peut tendre tous les soirs, et qui, placé verticalement auprès des croisées, fait partir, sitôt qu'on la touche, l'arme qui donne aussitôt l'effroi. L'amorce allume en même temps une bougie qui facilite les recherches qu'on serait obligé de faire si les malveillants avaient pu s'introduire dans l'intérieur. (Moniteur, 1799)

Autres origines :