Accueil > Les origines commençant par P > L'origine de poulet

L'origine de Poulet



L'art de faire éclore des poulets

« Je ne puis, dit Dutens (Origine des découvertes attribuées aux modernes, 1812), passer sous silence l'art qu'avaient les Égyptiens de faire éclore des œufs de poule, d'oie, ou de toute autre volaille, en toutes saisons, et par différents moyens ; art renouvelé ensuite par M. de Réaumur, qui a suivi une méthode dont Diodore de Sicile, Aristote et Flavius Vopiscus avaient déjà reconnu les Égyptiens pour les premiers inventeurs.
Vers la fin du XVIIIe siècle, M. Bonnemain, mécanicien à Paris, construisait des fours en tôle dans lesquels, par le moyen d'un feu doux et ménagé, il procurait aux œufs une chaleur égale ou supérieure à celle que les poules donnent à leur couvée, et obtenait ainsi, au bout d'un certain nombre de jours, une quantité de petits proportionnée au nombre d'œufs qu'il avait soumis à cette épreuve.
L'incubation artificielle a été reproduite au XIXe siècle par M. Borne. En 1824, on pouvait voir aux Champs-Elysées, allée des Veuves, n°37, les poulets éclore sans le secours de la poule , par le moyen d'un degré de chaleur adroitement calculé.


Des billets amoureux

Poulets, petits billets amoureux ainsi nommés, parce qu'en les pliant on y faisait deux pointes qui représentaient les ailes d'un poulet. Audebert rapporte, dans son voyage d'Italie, qu'on pendait autrefois deux poulets vifs aux pieds de celui qui avait porté des billets doux aux femmes pour les suborner. Ceux qui se mêlaient de ce métier, dit cet auteur, allaient vendre des poulets dans les maisons, et ils mettaient le billet sous l'aile du plus gros ; ce qui ayant été découvert, le premier qui fut pris sur le fait fut puni d'estrapade avec deux poulets vifs attachés aux pieds.

Autres origines :