Accueil > Les origines commençant par P > L'origine de poupée

L'origine de Poupée



L'étymologie de mot Poupée

Quelques uns prétendent que ce nom, qu'on donne aux femmes curieusement ajustées et aux jouets des petites filles, vient de Poppœa, épouse de Néron, qui eut un soin particulier de son ajustement, et qui, dit-on, fut la première qui se servit de masque pour garantir son teint du hâle et des injures de l'air.


Les poupée dans la Rome antique

Quelle que soit l'étymologie de ce mot, il est certain que les enfants des Romains s'amusaient avec des poupées ; elles étaient d'ivoire, de buis, de plâtre ou de cire : Perse nous apprend que les jeunes filles nubiles allaient suspendre aux autels de Vénus ces amusements de leur enfance, pour témoigner que dans la suite elles se livreraient aux occupations sérieuses du mariage.
On sait encore que les Romains ensevelissaient leurs enfants morts avec leurs poupées et leurs grelots ; et en cela les chrétiens les imitèrent, ce qui fait qu'on a souvent trouvé, dans les tombeaux des martyrs près de Rome, de petites figures avec des ossements d'enfants baptisés.


Les poupées en France

L'usage des poupées a passé jusqu'à nous, et les Français surtout excellèrent tellement dans ce genre de travail, qu'il est difficile de croire que les Romains eussent de plus belles poupées que celles dont nos bimbelotiers trafiquaient. C'étaient des figures si proprement habillées, si élégamment coiffées, qu'on les envoyaient dans les pays étrangers pour y répandre nos modes.

Autres origines :