Accueil > Les origines commençant par P > L'origine de préceptions

L'origine de Préceptions



Des ordres allant contre la loi

C'étaient des ordres, des lettres que, dans les premiers temps de la monarchie française, le roi envoyait aux juges, pour faire ou souffrir certaines choses contre la loi. Les préceptions étaient à peu près comme les rescrits des empereurs romains, soit que les rois francs eussent pris d'eux cet usage, soit qu'ils l'eussent tiré du fond même de leur naturel.
On voit dans Grégoire de Tours que ces princes commettaient des meurtres de sang-froid, et faisaient mourir des accusés qui n'avaient pas seulement été entendus. Ils donnaient des préceptions pour faire des mariages illicites, pour transporter des successions, pour ôter le droit des parents, pour épouser les religieuses ; ils ne faisaient point, à la vérité, des lois de leur seul mouvement, mais ils suspendaient l'observation de celles qui étaient faites. Clotaire II, qui régna seul en 615, fit fleurir la justice, et donna un édit qui corrigea les abus des préceptions.

Autres origines :