Accueil > Les origines commençant par P > L'origine de presse

L'origine de Presse



La presse d'imprimerie

Soit que les premiers essais de l'art typographique aient été faits avec des planches gravées ou avec des caractères mobiles, il est certain qu'il a fallu chercher d'abord à imprimer, c'est-à-dire à fixer sur le papier les types que représentait le relief de ces planches ou de ces caractères ; probablement au rouleau, ou autre expédient semblable, on aura bientôt substitué la presse, dont le foulage est plus fort, plus égal et plus prompt ; mais ce n'est que successivement que cette dernière machine a acquis un certain degré de perfection.
En l'an XII (1803), M. Firmin Didot a imaginé une nouvelle presse au moyen de laquelle on peut fouler également et d'un seul coup la feuille de papier dans toute son étendue. En 1808, M. Sutorius, de Cologne, a inventé une presse au moyen de laquelle on peut imprimer huit feuilles de papier à la fois.


La presse hydraulique

Cette presse, restée presque ignorée en France, où elle fut découverte, au XVIIe siècle, par le célèbre Pascal, a été appliquée avec succès par M. Ternaux l'aîné à la pression des draps ; mais, pour rendre son usage plus fructueux, ce manufacturier a modifié cette presse de manière qu'on peut enlever les plateaux qui tiennent les draps comprimés, renouveler ces plateaux pour presser de nouveaux draps, et perpétuer ainsi le service de la machine sans être obligé d'en avoir plusieurs.

Autres origines :