Accueil > Les origines commençant par P > L'origine de primat

L'origine de Primat



Les évêques des villes

Archevêque qui a une supériorité de juridiction sur plusieurs archevêchés ou évêchés. Le célèbre Sirmond dit que l'origine des primats vient de ce que les grandes provinces ayant été subdivisées par les empereurs, les unes s'appelèrent premières, les autres secondes, les autres troisièmes, etc. ; et qu'on appela primats les métropolitains, c'est-à-dire les évêques des villes qui étaient les capitales de la province avant sa division, et qui étaient au-dessus des évêques de ces provinces inférieures et séparées de la première.


Les premiers primats français

L'évéque d'Arles est le premier en France qui ait été qualifié de primat par le saint-siège. L'archevêque de Rheims reçut le même titre des papes Zosime et Adrien Ier ; celui de Sens le reçut de Jean VIII. La primatie de l'archevêque de Lyon fut établie ou confirmée par Grégoire VII sur les quatre provinces lyonnaises. L'archevêché de Rouen en a été soustrait par la bulle de Calixte II, et par une possession dans laquelle elle a été maintenue par arrêt du conseil du 12 mai 1702. La primatie de Bourges sur l'archevêché d'Albi, stipulée par l'érection de l'évêché d'Albi en métropole, a été confirmée par arrêt provisoire.

Autres origines :