Accueil > Les origines commençant par P > L'origine de procession

L'origine de Procession



Les processions antiques

« Il n'est point de peuple, dit Millin, dans son Dictionnaire des Beaux-Arts, chez lequel les processions n'aient été en usage. Comme toutes ont une cause et un but différents, les cérémonies devaient être aussi différentes. Les monuments nous en ont conservé quelques-unes. Les marches triomphales, la translation des cendres d'un prince, d'un citoyen distingué, peuvent être aussi regardées comme des espèces de processions. Dans l'antiquité, l'une des processions les plus célèbres, était celle des grandes Panathénées. »
Virgile parle, dans ses Géorgiques, de la procession usitée tous les ans en l'honneur de Cérés. Ovide ajoute que ceux qui y assistaient étaient vêtus de blanc et portaient des flambeaux allumés. A Lacédémone, dans un jour consacré à Diane, on faisait une procession solennelle.


Les processions dans le christianisme

Dans le christianisme, on fixe ordinairement au règne du grand Constantin l'époque de l'institution des processions. Les processions des dimanches furent instituées, l'an 530, par le pape Agapet ; celle de la fête de saint Marc fut instituée, en 590, par saint Grégoire-le-Grand, à l'occasion de la peste, qui faisait alors de grands ravages dans Rome. Le même saint Grégoire établit le premier des stations à Rome avec les processions qui se font les jours des Rameaux et de la Purification. La procession du Saint-Sacrement fut instituée par Jean XXII, au commencement du XIVe siècle.
Le jour de l'Assomption de la Vierge, il y avait des processions dans toutes les églises du royaume, en mémoire de l'hommage que Louis XIII fit de sa couronne à la sainte Vierge, par déclaration du 10 février 1638, confirmée par une autre de Louis XIV, de 1650, et par une troisième de Louis XV, en 1738, à l'occasion de l'année centenaire de l'établissement de cette procession.

Autres origines :