Accueil > Les origines commençant par P > L'origine de prunelle artificielle

L'origine de Prunelle artificielle



Une invention de M. Demours

En 1800, M. Demours, oculiste à Paris, a inventé un procédé à l'aide duquel il place une prunelle artificielle tout au près du blanc de l'œil pour remplacer la prunelle naturelle détruite par des suppurations répétées, et quand le désordre de l'organe est devenu tel qu'il est regardé comme irréparable.
Un particulier nommé Sauvage, et qui avait été privé quatre ans de la vue, l'a recouvrée par ce moyen. Il peut être appliqué avec le même succès sur les personnes qui ont perdu la vue par des cicatrices ou taches blanches, regardées jusqu'à ce jour comme incurables.
L'illustre chirurgien Sabatier, dans un rapport fait à l'Institut sur cet objet, se résume ainsi : « Nous jugeons que l'Institut doit accueillir, conserver, et publier l'observation que M. Demours a présentée comme renfermant une découverte importante, et qui recule en ce point les limites de l'art de guérir. » (Rapport à l'Institut, en date du 26 prairial an VIII).

Autres origines :