Accueil > Les origines commençant par Q > L'origine de quart de cercle

L'origine de Quart de cercle


Instrument de cuivre, ordinairement de trois pieds de rayon ou plus, portant une lunette ou fixe ou mobile. Cet instrument sert à mesurer la hauteur d'un astre au dessus de l'horizon.


Un usage très ancien

L'usage du quart de cercle est très ancien ; mais ce ne fut qu'en 1667 que Picard et Auzout y appliquèrent des lunettes, quoique Morin y eût pensé dès 1634. Cette invention a fait faire de nouveaux progrès à l'astronomie ; mais celle du cercle répétiteur mérite la préférence à beaucoup d'égards.


Le quart de cercle mural

C'est celui qui est fixé solidement à un mur dans le plan du méridien. Tycho-Brahé fut le premier qui se servit d'un arc mural pour prendre les hauteurs méridiennes ; mais n'ayant pas d'horloges aussi par faites que celles dont on se sert aujourd'hui il n'en put retirer de grands avantages. Hévélius, Flamsteed, Lahire, et plusieurs autres astronomes, se sont servis de quarts de cercle muraux, dont on peut voir la description dans leurs ouvrages ; mais le premier qu'on ait fait avec une grande perfection est celui de l'observatoire royal de Greenwich, en Angleterre, qui a servi de modèle à ceux qu'on a construits depuis. On en trouve la description dans l'Optique de Smith, dans les Mémoires de l'académie de Berlin pour 1753, dans l'Astronomie de M. de Lalande, etc.

Autres origines :