Accueil > Les origines commençant par Q > L'origine de quartz

L'origine de Quartz


Cette substance minérale de la classe des pierres, qui tire son nom de l'allemand, est très abondamment répandue dans la nature. Elle est dure, scintillante, rayant le verre, infusible au chalumeau, phosphorescente par le frottement. Le quartz entre essentiellement dans la composition du globe. C'est après le carbonate de chaux la matière la plus abondante.


Les différentes sortes de quartz

Dans les granités, il est en grains irréguliers ou en petits cristaux et toujours associé au feldspath ou au mica. Il forme aussi dans les terrains primitifs, des filons et des couches puissantes, tantôt obliques, tantôt verticales.
Dans les terrains secondaires, le quartz est principalement à l'état de sable agglutiné ou bien mobile : dans le premier cas il est appelé grès.
Le quartz roulé en cailloux plus ou moins gros, les sables purs ou mélangés, couvrent presque toutes les plaines qui voisinent les grands fleuves, les rivières, les terrains de transport et d'alluvion ; ces débris s'accumulent et forment, par leur agglutination, des pierres sablonneuses, des pouddingues, etc.
Il n'y a pas de sables, ou de pierres sablonneuses, ou de grès, qui ne contiennent du quartz.


L'utilisation du quartz

Les usages de cette substance sont très bornés, relativement à la prodigieuse quantité avec laquelle elle est répandue partout. Le plus important de ces usages est celui d'entrer dans la fabrication de nos glaces, de nos verres, de nos plus beaux cristaux et même de la porcelaine.
Le quartz limpide et incolore ou blanc, est de toutes les variétés celui qu'on exploite particulièrement ; on le taille et on le scie sous diverses formes pour composer les garnitures de lustres et des objets d'ornements. Cette espèce de quartz, connue sous le nom de cristal de roche, était beaucoup plus appréciée avant le XVIe siècle, qu'on ignorait encore les procédés pour faire les cristaux artificiels, si éclatants et d'une si belle transparence. Le cristal de roche se tire principalement du Dauphiné, de la Savoie, des montagnes de la Suisse, de la Hongrie, de la Bohême et d'Ecove.
Les quartz colorés sont peu employés dans la joaillerie, à l'exception de l'améthyste qui est la variété la plus estimée à raison de sa belle couleur violette.


Le cristal de roche déjà connu dans l'antiquité

Les anciens ont parfaitement connu le cristal de roche et sa manière de cristalliser. Il était regardé par eux comme de l'eau fortement congelée. C'est pour cela qu'ils lui donnèrent le nom de cristal, d'un mot qui signifie en grec glace ou bien eau congelée. Les deux coupes précieuses, brisées par Néron, dans le désespoir qui s'empara de lui lorsqu'il apprit la révolte que sa tyrannie avaient causée, étaient de pur cristal.

En complément :

Autres origines :