Accueil > Les origines commençant par Q > L'origine de quercitron

L'origine de Quercitron


Quercitron, du latin quercus (chêne), et du français citron. C'est le nom de l'écorce d'un chêne jaune de la Nouvelle-Angleterre.


Utilisé dans la teinture

L'emploi de cette écorce dans la teinture est dû entièrement au docteur Barneroft. La belle couleur qu'on en obtient la fait généralement rechercher, et on la préfère à la gaude pour l'impression des toiles.
On fait infuser l'écorce dans l'eau tiède, et on en fixe la couleur sur la laine avec l'alun ou le muriate d'étain ; celui-ci lui donne beaucoup d'éclat. On lit dans la Revue encyclopédique, 1820 : « M. Michaux, connu par son beau travail sur la flore américaine, ensemença, en 1818,un terrain d'un hectare et demi dans le bois de Boulogne avec la graine de quercitron et de noyers originaires d'Amérique. Six mois après on comptait plus de cinquante mille plants de diverses espèces, et l'année suivante les jets de quercitron s'élevèrent à cinq pieds et demi de haut ; on en compta plus de sept mille cinq cents pieds. M. Michaux ayant essayé de teindre avec les jeunes obtint pousses, obtint une belle couleur jaune, et se convainquit que le changement de climat n'avait point altéré le principe colorant du quercitron. Cet arbre s'élève à quatre-vingts pieds ; son bois est excellent pour la construction, et son écorce sert à la fois à la teinture et au tannage. »

Autres origines :