Accueil > Les origines commençant par R > L'origine de ramponeau

L'origine de Ramponeau



Un cabaretier du XVIIIe siècle

C'est le nom d'un cabaretier de la Courtille qui, en 1760, attira chez lui l'affluence et fixa l'attention du public. Cet homme, qui avait pour enseigne le Tambour, avait trouvé le moyen de donner son vin à un sou par pinte meilleur marché que ses confrères ; il n'en fallait pas davantage pour attirer la foule chez lui. Cette affluence de monde excita la curiosité des personnes de la plus grande distinction, qui voulurent voir par eux-mêmes ce prodige.

Voyez la France accourir au tonneau
Qui sert de trône à monsieur Ramponeau.

(Palissot)


Un mot devenu populaire

« Ramponeau, dit Mercier dans son Tableau de Paris, a mérité de devenir célèbre aux yeux du peuple, et le peuple n'est jamais ingrat. Il abreuvait la populace altérée de tous les faubourgs, à trois sous et demi la pinte ; modération étonnante dans un cabaretier, et qu'on n'avait point encore vue jusqu'alors... Une affluence extraordinaire rendit son cabaret trop étroit ; et l'emplacement s'élargit bientôt avec sa fortune. Je ne parlerai point ici des princes qui le visitèrent... Il enrichit la langue d'un mot nouveau, et comme c'est le peuple qui fait les langues, ce mot restera. On dit ramponer, pour dire boire à la guinguette hors la ville, et un peu plus qu'il ne faut. »

Autres origines :