Accueil > Les origines commençant par R > L'origine de réforme

L'origine de Réforme



Les changements de l'église introduits par les protestants

Ce mot signifie généralement l'effet qui résulte de l'action de réformer, de la réformation ; mais il s'applique particulièrement aux changements que les protestants introduisirent, vers le milieu du XVIe siècle, dans la doctrine et dans la discipline de l'église. Léon X, qui occupait alors le siège de Rome, envoya ses indulgences en Allemagne et en Suisse : le trafic honteux qui en fut fait souleva les esprits ; soutenu de l'électeur de Saxe, Luther s'éleva contre cet abus, et ne tarda pas à attaquer les indulgences mêmes, le pape et l'église. Bientôt la moitié de l'Allemagne s'arme pour Luther, et se sépare de l'église romaine. Henri VIII, roi d'Angleterre, embrasse la réforme, et le Danemark, la Suède, une partie de la Hongrie et de la Pologne adoptent les nouvelles doctrines. Dans le même temps, Zuingle, curé en Suisse, prêche contre les indulgences, attaque presque tous les dogmes de l'église romaine, abolit toutes les cérémonies, et détache de l'église catholique la plus grande partie de la Suisse.


Les différents dogmes issus de la réforme

Du sein de la réforme de Luther, de Zuingle et de Calvin, naquirent un grand nombre de sectes, différentes, aussi opposées entre elles qu'elles étaient ennemies de l'église romaine.
Par les traités faits en Allemagne, depuis le XVIe siècle, la religion y est distinguée en trois, savoir, en celle des catholiques, en la confession d'Augsbourg, que suivent les luthériens, et en la religion réformée que professent les calvinistes.

Autres origines :