Accueil > Les origines commençant par R > L'origine de reversi

L'origine de Reversi



Un jeu d'origine espagnole

Le jeu du reversi nous vient d'Espagne, où il s'appelle la ganna pierde, qui perd gagne, parce qu'à ce jeu, au revers de tous les autres, c'est celui qui fait le moins de levées qui gagne le plus.
« Avant l'usage des carrosses, les dames se servaient de chariots ou de litières pour les voyages de long cours ; elles montaient à cheval lorsqu'elles n'allaient pas loin. Pour prévenir le danger que leur peu d'expérience pouvait occasionner, elles faisaient monter un écuyer ou valet qui se mettait en selle. Elles s'asseyaient sur la croupe, et tenaient leur conducteur par le corps avec la main droite. Cet écuyer ou meneur de dames s'appelait quinola, du mot celtique cinnol ou kinnol, qui veut dire soutenir, servir d'appui. M. Bullet prétend que cet usage a fait naître l'idée du jeu de reversi. Le roi, dans la plupart des jeux, est la carte dominante ; on voulut que dans celui-ci ce fût un écuyer ou un valet. On choisit dans cet ordre celui qui pouvait le mieux représenter l'écuyer conducteur des dames, et pour cela on fit choix du valet de cœur, parce qu'on supposait que les dames ne prenaient pour écuyer qu'une personne qui leur était agréable. On donna à ce valet le nom de qui nola. » (Annal littéraire, 1757)

Autres origines :