Accueil > Les origines commençant par R > L'origine de revue

L'origine de Revue



L'examen d'un corps de troupe

C'est l'examen que l'on fait d'un corps de troupes que l'on range en ordre de bataille, et qu'on fait ensuite défiler, pour s'assurer si les compagnies sont complètes, si elles sont en bon état, ou pour quelque autre raison particulière. La revue des troupes s'est faite dans tous les temps. Si dans les commencements on ne trouve pas d'inspecteurs ou de commissaires nommés à cet emploi, les généraux d'armée, les rois mêmes, comme nous le voyons dans l'histoire de Clovis, faisaient la revue de leurs troupes avant de les mettre en campagne ; mais comme on licenciait ces troupes en temps de paix, on doit penser qu'on n'en faisait la revue qu'en temps de guerre.


Les revues générales et les revues particulières

Les compagnies d'ordonnance, créées par Charles VII, passaient en grande revue deux fois par an, avant d'entrer en campagne, et avant d'aller en quartier d'hiver. Elles étaient faites par des commissaires que nommait la cour ; et l'ancienne chambre des comptes, qui nous a conservé beaucoup de rôles de ces revues, signées et scellées des sceaux de ceux qui les faisaient, prouve que ce n'était que des gens de condition que la cour chargeait de pareils emplois.
Outre ces revues générales, il y en avait de particulières, faites par des commissaires ordinaires, et d'un moindre rang que ceux dont nous venons de parler. Celles-ci ne se faisaient que pour s'assurer au juste du paiement qu'il fallait pour les gendarmes effectifs, et empêcher que les commandants n'y missent des passe-volants, ou ne licenciassent de leurs gens, pour profiter de leur paye.

Autres origines :