Accueil > Les origines commençant par R > L'origine de royaume de belgique

L'origine de Royaume de Belgique



Le Pays-Bas à l'origine de la Belgique

Ce royaume, formé d'une partie de celui des Pays-Bas presque immédiatement après la révolution de juillet 1830, qui a chassé la branche aînée des Bourbons du trône de France, et dont le retentissement a eu lieu immédiatement en Belgique ; ce royaume, disons-nous, a pour capitale Bruxelles. Cette ville, appelée dans les anciennes chroniques Brosella ou Brussella, doit son origine à saint Geri, évêque de Cambrai et d'Arras, qui, au commencement du VIIe siècle, bâtit une chapelle dans une petite île formée par la Senne. La plupart des habitants des environs, attirés par le charme de la situation, se fixèrent en cet endroit. L'empereur Othon II y tint sa cour, et Charles, duc de Lorraine, y bâtit un palais. En 1044, cette ville, déjà grande, fut entourée de murailles par Lambert Balderic, et en 1357, elle fut agrandie et ceinte d'un rempart fort élevé. Elle devint la résidence des ducs de Brabant, et, par suite, des gouverneurs autrichiens.


Le théâtre d'incendies et de combats

Deux incendies considérables, l'un en 1326, l'autre en 1405, consumèrent un grand nombre de ses maisons. La peste la ravagea en 1489 et 1578. Les Français la bombardèrent en 1695, et incendièrent en vingt-quatre heures plus de 4000 maisons. Après la bataille de Ramillies, en 1706, Malborough s'en rendit maître. Les Français la prirent, en 1746, sous le maréchal de Saxe, et la rendirent à la paix d'Aix-la-Chapelle ; ils y entrèrent, en 1792, après la bataille de Jemmapes. Forcés de l'évacuer après le combat de Louvain, ils la reprirent le 10 juillet 1792. Bruxelles était la capitale des Pays-Bas autrichiens et la résidence d'un gouverneur-général. Les Français, qui en avaient fait le chef-lieu du département de la Dyle, l'ont rendue en 1814 ; et après la séparation violente de la Belgique du royaume des Pays-Bas, qui eut lieu vers la fin de 1830, elle fut la résidence de Léopold, roi des Belges.


La partie septentrionale des Gaules

Dans l'origine, la Belgique formait la partie septentrionale des Gaules : elle fut conquise par César 51 ans avant J.-C. Elle était alors beaucoup plus étendue qu'aujourd'hui, et comprenait tout le vaste pays bordé par la Seine et la Marne, qui la séparaient de la Gaule celtique au sud, la Manche et la mer du Nord à l'ouest , le Rhin à l'est, et le Whaal au nord. Dans le partage des Gaules par Auguste, elle fut divisée en cinq provinces. Toute la Belgique resta au pouvoir des Romains pendant 458 ans; mais, réunie ensuite à la France, elle fut incorporée, en 638, dans la vaste contrée qui prit le nom d'Austrasie. En 855 , elle échut en partage à Lothaire, fils de Louis-le-Débonnaire, et fit partie de la Lotharingie (dont on a fait Lorraine), que l'on divisa, en 955, en haute et basse.
Cette contrée fut ensuite démembrée par des acquisitions ou des conquêtes, et la plupart de ses provinces entrèrent successivement dans la maison de Bourgogne, puis, en 1477, passèrent à la maison d'Autriche par le mariage de Marie de Bourgogne, fille unique de Charles-le-Téméraire, avec Maximilien, fils de l'empereur Frédéric III.


Assiégée puis libérée au XIXe siècle

Lors de la révolution française, l'Autriche ayant déclaré la guerre aux Français, ceux-ci entrèrent en Belgique, en 1793, et parvinrent, en 1795, à réunir ce pays à la France avec celui de Liège, réunion qui fut reconnue en 1797, par le traité de Campo-Formio. Mais les revers inouis qu'éprouva le vaste empire français, en 1813, lui firent perdre cette conquête ainsi que la Hollande, dont les mœurs étaient incompatibles avec celles des Français. Par la convention de Londres du 20 juin 1814, la Belgique fut réunie à la Hollande pour en former un état particulier, qui prit le nom de royaume des Pays-Bas. Mais elle en fut détachée après que les Bruxellois, insurgés par esprit d'indépendance, eurent forcé, le 26 septembre 1830, les troupes hollandaises de lever le siège de Bruxelles, et d'évacuer même le territoire belge.

Autres origines :