Accueil > Les origines commençant par R > L'origine de rubis

L'origine de Rubis



Les quatre sortes de rubis

Rubis, du latin ribius. C'est le nom d'une pierre précieuse, transparente, et d'une couleur plus ou moins rouge. On en distingue de quatre sortes, savoir : le rubis oriental ; il est d'un rouge cochenille et d'une dureté à peu près égale à celle du diamant ; inaltérable au feu, où il conserve sa couleur, son poli et tout son poids ; le rubis spinelle est moins dur que le précédent, et quoique rouge, il a un reflet tirant sur l'orangé ; le rubis balais est d'un rouge clair ; et le rubis du Brésil est d'un rouge tirant sur le jaune.


La gravure sur rubis

Romé de Lisle, dans sa Cristallographie, parle de cachets des anciens gravés sur le rubis ; cependant on n'en connaît dans aucune collection. Nous savons par Pline que les anciens le trouvaient très difficile à graver ; ils disaient aussi qu'il emportait la cire, et que son approche la faisait fondre : sa couleur et son nom ont dû facilement accréditer cette superstition. Les graveurs l'ont aussi négligé, parce que, outre la difficulté que sa dureté présente, la gravure ne peut que lui faire perdre de son prix au lieu d'y ajouter.
Quelques artistes se sont essayés sur le rubis : parmi eux on distingue un Allemand nommé Hœfter.

Autres origines :