Accueil > Les origines commençant par S > L'origine de saint-luc

L'origine de Saint-Luc



L'Évangile de Saint-Luc

C'est un des livres canoniques du Nouveau-Testament. Il contient l'histoire de la vie et des miracles de Jésus-Christ, et a été écrit par saint-Luc, natif d'Antioche. Le style en est plus pur que celui des autres évangiles.


L'académie de Saint-Luc

Ce fut en 1391 que le prévôt de Paris, ayant assemblé les peintres de cette ville, fit dresser des règlements et des statuts, et établit parmi eux des jurés et des gardes pour faire la visite, leur donnant pouvoir d'empêcher de travailler tous ceux qui ne seraient pas de leur communauté. En 1430, Charles VII ajouta aux privilèges contenus dans ces statuts l'exemption de toutes tailles, subsides, guet, gardes, etc., privilèges que Henri III confirma par lettres-patentes de 1583.
En 1613, la communauté des sculpteurs, qui s'était unie à celle des peintres, au commencement du XVIIe siècle, fit approuver et ratifier son union par sentence et par arrêt ; les sculpteurs jouissaient des mêmes privilèges que les maîtres peintres, et de quatre jurés de la communauté deux devaient être pris entre les peintres et deux entre les sculpteurs. Cependant il s'introduisit des abus ; c'est pourquoi en 1619 on ajouta trente-quatre nouveaux articles aux premiers statuts, qui furent confirmés par lettres-patentes de Louis XIII, en 1622. Le grand nombre des statuts n'obvia point encore à tous les inconvénients ; ce qui engagea les plus habiles artistes qui n'étaient point de leur corps à en former un, qui a pris le nom d'Académie royale de peinture et de sculpture, académie qui fut fondée en 1643.
A l'imitation de ceux-ci, les maîtres peintres obtinrent aussi pour leur communauté une déclaration du roi, en date du 17 novembre 1705, qui leur permit de tenir une école publique de dessin et d'y entretenir un modèle. On distribuait tous les ans, le jour de saint Luc, deux médailles d'argent aux deux élèves qui avaient fait le plus de progrès. Cette communauté était composée de peintres, de sculpteurs, de graveurs et d'enlumineurs ; les marbriers étaient du même corps.

Autres origines :