Accueil > Les origines commençant par S > L'origine de selle

L'origine de Selle



Inconnue dans l'antiquité

Les Grecs n'ont jamais su s'aider de selles pour se tenir à cheval, ni d'étriers pour y monter. Ces secours furent également inconnus aux Romains, qui cependant, à une certaine époque, placèrent sur leurs chevaux, pour être moins durement assis, une espèce de couverture qu'ils appelaient ephippium, mot qui, d'après son étymologie, désigne ce qu'on place sur le cheval ; mais cet ephippium, dont Pline attribue l'invention à Pelethronius, n'avait pas d'arçon.


Inventée au IVe siècle

L'invention de la selle date donc des temps modernes. La première fois qu'il en est parlé dans l'histoire, c'est en 340 ; il y est dit que Constance, qui combattait contre son frère Constantin, pour lui ôter l'empire, pénétra jusqu'à l'escadron où il était en personne, et le renversa de dessus sa selle.


L'invention de la selle pour les dames au XIVe siècle

Ce fut en 1380 que les dames commencèrent à monter à cheval sur des selles en travers. Anne de Luxembourg, épouse de Richard II, introduisit cet usage en Angleterre, parce qu'elle le trouvait plus décent.

Autres origines :