Accueil > Les origines commençant par S > L'origine de séminaire

L'origine de Séminaire


Séminaire, du latin seminarium (pépinière), venu de semen (semence), espèce de pépinière où l'on prépare, dans chaque diocèse, les jeunes clercs à la réception des ordres, à la science et à la discipline ecclésiastique.


D'abord des écoles

On a d'abord donné ce nom aux écoles qui se tenaient anciennement dans les églises cathédrales et dans les principaux monastères ; et elles pouvaient effectivement être regardées comme des séminaires, n'étant guère fréquentées que par ceux qui se destinaient à l'état ecclésiastique. A ces écoles, qui furent ruinées par les désordres du Xe siècle, succédèrent les universités et les collèges particuliers ; et les jeunes clercs s'y rendaient pour apprendre les lettres, la théologie et le droit canon. Mais, comme ils avaient beaucoup d'occasions de se dissiper en étudiant avec des écoliers laïques, on crut qu'il valait mieux leur donner une éducation particulière ; et, en 1545, le concile de Trente ordonna l'établissement des séminaires.

Autres origines :