Accueil > Les origines commençant par S > L'origine de sérénissime et sérénité

L'origine de Sérénissime et sérénité



Des titres d'honneur

Titres d'honneur pris autrefois par les rois mêmes et par les évêques. Nos rois de la première et de la seconde race, en parlant d'eux-mêmes, disaient notre sérénité. Adélard, évêque de Clermont, s'appliquait la même qualité. Depuis que le titre de majesté est devenu commun aux têtes couronnées, celui de sérénissime est resté aux souverains qui ne sont pas rois ; aux républiques de Venise et de Gênes, aux princes du sang de France, qui, le dauphin excepté, étaient traités d'altesse sérénissime.

Autres origines :