Accueil > Les origines commençant par S > L'origine de silice

L'origine de Silice



Connue depuis la nuit des temps

La silice (oxyde de silicium), connue de toute antiquité, fut regardée comme un corps simple jusqu'à la découverte du potassium et du sodium ; elle fut appelée terre vitrifiable, parce qu'elle entre dans la composition du verre. Le nom de silice lui vient du silex, où elle se trouve en abondance.
La silice est blanche, rude au toucher, infusible, sans action sur les fluides impondérables ; sa pesanteur spécifique est de 2,66 : elle est très commune dans la nature. Le quartz, pierre dure qu'on rencontre colorée soit en rouge ou en rose, violet, etc., et quelquefois incolore, n'est presque que de la silice pure. Le cristal de roche paraît même ne contenir que de l'oxyde de silicium ; le sable et le silex en contiennent les 0,99 de leur poids. La silice existe en dissolution dans quelques eaux ; neutre dans la plupart des végétaux, elle fait partie de toutes les terres cultivées ; en un mot, elle paraît constituer la majeure partie de la surface du globe.
Elle sert à une foule d'usages, et surtout au moulage, à la verrerie, aux ciments, aux poteries, etc.

Autres origines :