Accueil > Les origines commençant par S > L'origine de siphon

L'origine de Siphon


Ce mot est emprunté d'un terme grec qui signifie un tuyau. On donne ce nom à un tube recourbé dont une branche est ordinairement plus longue que l'autre, et dont on se sert pour faire monter les liqueurs, pour vider les vases, et pour différentes expériences hydrostatiques. Héron est un des premiers qui aient expliqué les propriétés des siphons, dans son livre de pneumatique.


Le siphon de Wurtemberg

Le siphon dit de Wurtemberg fut inventé, en 1685, par Jean Jordan, natif de Stuttgart, et présenté au prince Frédéric-Charles, duc de Wurtemberg, qui le donna à Salomon Reisel, son médecin, pour en éprouver les effets. Ces effets ayant été rendus publics, le fameux navigateur Jean Davis imagina la machine qui les avait produits, et en donna la description dans les Transactions philosophiques de la Société royale de Londres (1685). Denis Papin fit aussi la même année un siphon dont les propriétés ne le cédaient point à celles du siphon de Wurtemberg. Reisel reconnut alors que ce serait en vain qu'il garderait plus longtemps le mystère sur l'invention, de Jordan, et il la publia.


Le siphon anatomique

M. Wolf, voulant observer les pores insensibles dans une vessie, inventa, en 1709, un siphon anatomique.

Autres origines :