Accueil > Les origines commençant par S > L'origine de sonde des mines

L'origine de Sonde des mines


L'origine de la sonde a toujours été enveloppée d'un voile que jusqu'au XIXe siècle on n'avait point tenté de déchirer. Plusieurs peuples tour à tour se sont attribué l'invention d'un instrument aussi éminemment utile, et principalement les Anglais et les Allemands.


L'usage de la sonde en France

La France se présente avec des titres non moins fondés. Bernard de Palissy, qui vivait ou XVIe siècle, ne dit en aucun endroit de ses ouvrages que la sonde fût en usage ; il peut être considéré, selon M. Héricart de Thury, comme l'inventeur de la sonde.
Le savant qui, le premier de tous les naturalistes, à la vue des fossiles que renferme notre sol, osa avancer que la mer avait autrefois recouvert les continents, pouvait bien inventer la sonde. En effet il ne manque rien à la sonde de Bernard de Palissy, que de changer ses allonges de bois en tiges de fer, et d'en joindre plusieurs ensemble.
D'après les ordres de M. le comte Frochot, alors préfet du département de la Seine, M. Héricart de Thury fut chargé, en 1812, de faire construire une sonde pour l'inspection générale des carrières de Paris. Cette sonde a été exécutée, non seulement pour les besoins du sol du département de la Seine et pour servir aux travaux et recherches des mineurs en général, mais encore pour modèle.

Autres origines :