Accueil > Les origines commençant par S > L'origine de soudan

L'origine de Soudan



Nom attribué aux anciens lieutenants généraux des califes

Nom qu'on donnait autrefois aux lieutenants généraux des califes dans leurs provinces et dans leurs armées. La puissance des califes étant déchue peu à peu par diverses révolutions, et surtout par la trop grande étendue de pays soumis à leur domination, ces lieutenants généraux s'érigèrent en souverains. Saladin, général des troupes de Noradin, roi de Damas, voyant les califes, dans leur triste grandeur, languissants sous un nom sans pouvoir, prit ce titre, et fut le premier Soudan d'Égypte. Les soudans fondèrent plusieurs petites dynasties dans l'Asie mineure ; mais les empereurs turcs détruisirent ces dynasties, et soumirent aussi, en 1516, celle de l'Egypte.


L'usage de ce titre en France

Sans prétendre décider dans quel temps on s'est servi en France de ce terme pour exprimer une dignité, ce qui n'arriva peut-être qu'après les croisades, nous remarquerons que soudan ou sultan répond aux mots conservateur et défenseur. C'était une dignité affectée, dans l'Aquitaine, particulièrement aux deux maisons de l'Estrade et de Traun. Ils furent appelés soudichs ou soudans des lieux de la garde desquels ils étaient chargés comme protecteurs ; et, dans la suite, ce titre, perpétué dans leur famille, n'ayant d'abord été qu'une distinction personnelle, devint une qualité attachée à la propriété des seigneuries. Les soudichs allaient de pair avec les comtes, les barons et les autres seigneurs titres. Il est parlé dans notre histoire d'un soudich de l'Estrade, seigneur gascon, du parti anglais, qui, en 1378, défendit, pour Charles V, Mortagne, assiégée par le brave Yvain de Galles, qui y fut tué.

Autres origines :