Accueil > Les origines commençant par S > L'origine de statue

L'origine de Statue



Inventée dans l'Egypte antique

Sans savoir chez quel peuple a commencé la coutume d'exécuter en bois, en pierre ou dans une autre matière solide, la figure d'un homme et de l'ériger en public, on peut assurer que cet usage remonte à une très haute antiquité.
Si l'on en croit Hérodote, les premières statues furent faites en Egypte et en l'honneur des dieux. Les Égyptiens, qui regardaient le soleil et la lune comme des divinités bienfaisantes, ornèrent de statues le dehors et l'intérieur des temples qu'ils leur élevèrent : Osiris fut honoré sous la figure d'une génisse. L'art de faire des statues passa promptement chez les Grecs et ensuite chez les Romains.


Les statues érigées en fonction de l'acte et de la dignité du héros

Après avoir érigé des statues aux dieux on en éleva de bonne heure aux demi-dieux et aux héros ; les législateurs surtout furent honorés de statues chez tous les peuples, et les femmes qui avaient rendu quelque service à la patrie furent associées à cette prérogative. Sémiramis, avertie que les habitants de Babylone venaient de se révolter, quitta sa toilette, parut devant eux, et par sa présence calma les mutins : sa statue la représentait échevelée, et telle qu'elle était lorsqu'elle se montra au peuple. Clélie, qui s'échappa du camp de Porsenna, et qui, montée sur un cheval, traversa le Tibre à la nage, eut une statue équestre, tandis qu'on en érigea une pédestre à la vestale Suffetia, qui avait donné quelques terres au peuple romain.
La concession du lieu accordé par le sénat pour y élever une statue était toujours, à Rome, proportionnée à la dignité de celui qu'on voulait honorer, et à l'action qui lui avait mérité une statue par autorité publique. Quelques uns de ces monuments étaient placés dans les temples ou dans les curies où le peuple s'assemblait ; d'autres dans la place de la tribune aux harangues, dans les lieux les plus éminents de la ville, dans les carrefours, dans les bains publics, sous les portiques destinés à la promenade, etc.


Les premières statues des rois de France

Les premières statues des rois qui furent érigées en France furent placées sur leurs tombeaux, au portail ou dans l'intérieur de quelques églises ou autres grands édifices, ou bien dans les maisons royales. Le premier monument public de cette espèce qu'on ait élevé à la gloire de nos rois est la statue équestre de Henri IV, érigée sur le Pont-Neuf, le 25 août 1614. Cette statue, renversée et brisée en 1792.

Autres origines :