Accueil > Les origines commençant par S > L'origine de stuc

L'origine de Stuc



Connu dès l'antiquité

Ce mot, dérivé de l'italien stucco, désigne une espèce de mortier dont on forme une pierre de composition avec laquelle on imite les plus beaux marbres. Cette composition était connue des anciens ; il paraît que Vitruve parle du stuc dans les chapitres 2, 3 et 6 du VIIe livre, sous le nom d'opus albarium ou opus coronarium. Jean d'Udine prétend avoir découvert la manière dont les anciens composaient leur stuc.
On fait en stuc des ornements de sculpture et d'architecture, tels que des feuillages, des guirlandes, des festons, des fleurs, des fruits, des cartouches, etc. Dans l'intérieur des édifices, on orne principalement de stuc les plafonds et les murs des appartements, les moulures, etc. ; on s'en sert aussi quelquefois à l'extérieur des édifices, dans les endroits qui ne sont pas trop exposés à la pluie.

Autres origines :