Accueil > Les origines commençant par S > L'origine de suzeraineté

L'origine de Suzeraineté



Le droit de suzeraineté

« Sous la seconde race des rois de France, dit le président Hénault, les ducs, les comtes, les gouverneurs de provinces et les gouverneurs des villes, profitant de l'affaiblissement de l'autorité royale, rendirent héréditaires dans leurs maisons des titres que jusque-là ils n'avaient possédés qu'à vie, et ayant également usurpé les terres et la justice, s'érigèrent eux-mêmes en propriétaires des lieux dont ils n'étaient que les magistrats, soit civils, soit militaires. Par là fut introduit un nouveau genre d'autorité dans l'état, auquel on donne le nom de suzeraineté , mot, dit Loiseau, qui est aussi étrange que cette seigneurie est absurde. »
La destruction de la féodalité en France a supprimé le droit de suzeraineté que quelques grands seigneurs y exerçaient encore au XVIIIe siècle.

Autres origines :