Accueil > Les origines commençant par T > L'origine de teutonique

L'origine de Teutonique



La formation de l'ordre teutonique

Cet ordre prit naissance l'an 1190, au camp des croisés, devant la ville de Saint-Jean d'Acre. Quelques citoyens de Lubeck et de Brème, touchés de compassion pour le grand nombre de malades et de blessés qui se trouvaient dans l'armée des croisés, consacrèrent leurs biens et leurs personnes au soulagement de ces infortunés. Pour cet effet, ils dressèrent une tente avec la voile d'un certain vaisseau teutonique, nommé Cocka, y reçurent tous les infirmes et les blessés de leur nation, et les traitèrent avec tout le soin qu'inspire la plus tendre charité.
Le roi et le patriarche de Jérusalem engagèrent Frédéric, duc de Souabe, qui commandait le corps des croisés allemands, à écrire au roi de Germanie, Henri, son frère, pour demander au pape Célestin III la confirmation de cet établissement. Henri fit la demande, et obtint une bulle, datée du 12 février 1191, par laquelle Célestin confirmait l'institut des frères hospitaliers teutoniques de Notre-Dame de Sion ; leur ordonnant de porter une croix noire sur un manteau blanc, et de vivre sous la règle de saint Augustin, avec tous les privilèges accordés aux hospitaliers de Saint-Jean et aux chevaliers du Temple.


La dégradation de l'ordre teutonique

Bientôt les hospitaliers teutoniques devinrent militaires, sur le modèle des deux ordres qui les avaient précédés. Ils possédèrent en toute souveraineté la Prusse, la Livonie, les duchés de Courlande et de Semigalle ; mais la discorde s'étant introduite parmi eux, les princes voisins en profitèrent pour enlever à l'ordre une partie de ses possessions. Le luthéranisme acheva sa ruine. Les chevaliers qui persistèrent dans la religion catholique furent obligés de quitter la Prusse, où était le siège de l'ordre, et de le transférer à Mariendal, en Franconie.

Autres origines :